#6 Éloigner, encadrer

Informations pratiques

Jeudi 12 mai 2022 – 14h-16h30

L’utile et l’agréable. La mode des écrans à main aux XVIIIe et XIXe siècles
Georgina Letourmy-Bordier

Objets modestes de la vie quotidienne, l’écran à main fait l’objet d’un usage important au XVIIIe siècle. Composé de carton et d’un manche en bois tourné, il est orné d’un décor peint, de gravures découpées ou spécifiquement composées. Destiné à protéger le visage de l’ardeur du foyer, apprécié aussi bien des hommes que des femmes, il est posé et repris sans cesse en main. Ces décors alimentent la conversation et divertissent. Voués à être renouvelés régulièrement, fragiles, et parfois jetés aux flammes, les écrans à main sont malmenés. Peu nombreux sont les exemples qui nous sont parvenus. Nous évoquerons leur fabrication, leur diffusion et leurs usages : autant de gestes qui témoignent du raffinement de l’objet et des aléas de sa vie éphémère.

Écran à main Le Lion s’en allant en guerre. Carton, gravure, gouache, manche en bois tourné, seconde moitié du XVIIIe siècle. New York (USA), Cooper-Hewitt Museum, inv. 1927-17-5.

Encadrer pour isoler ?
Cadres d’artistes symbolistes
Louise Delbarre, COARC, Ville de Paris

Au XIXe siècle, le cadre est de plus en plus utilisé par les peintres symbolistes comme un acteur à part entière du fonctionnement de leurs tableaux, indissociable de l’image qu’il entoure. Empreintes d’idéalisme, les œuvres symbolistes ont pour particularité d’affirmer une distance, voire un retrait ou un refus vis-à-vis du monde extérieur. À travers une étude des choix d’encadrement d’artistes tels que Gustave Moreau, Armand Point ou Edgard Maxence, nous nous intéresserons à leur désir de séparer, d’isoler leurs peintures de leur environnement, ainsi qu’aux paradoxes de cette position à la fin du XIXe siècle où le tableau devient un meuble comme les autres, et où la circulation des images – et des images de peintures – s’intensifie.

Armand Point, Les Rois mages, 1899. Tempera sur bois, 100 x 121 cm. Coll. part.

       

INVISU l'Information visuelle et textuelle en histoire de l'art, nouveaux corpus, terrains, outils
CNRS UAR 3103 | INHA Institut national d'histoire de l'art
2 rue Vivienne - 75002 Paris

Contact

 

Mentions légales