Ressources ouvertes

 

Halimede

Halimede est une plateforme développée sous Drupal et hébergée sur la grille de services de la TGIR Huma-Num, dont les objectifs sont :

  • offrir à la communauté des historiens de l’architecture et du patrimoine un outil permettant la consultation et le traitement collaboratif de ressources sur la thématique de l’architecture moderne en Méditerranée aux 19e et 20e siècles,
  • garantir l’interopérabilité et la pérennité de ces ressources et des travaux qui en seront issus afin de les mettre à disposition sur le web.

Le développement de cette plateforme provient du besoin, exprimé par un réseau de chercheurs, de disposer d’un outil leur permettant non seulement de partager leur documentation mais également de pouvoir l’archiver de manière pérenne. Les actuels développements sont conduits en collaboration d’un groupe de chercheurs bêta testeurs.

La plateforme Halimede est développée avec le CMS open source Drupal 7. Les fichiers déposés sur la plateforme ont les licences choisies par leurs auteurs. Dans la limite de la législation sur la propriété intellectuelle et le droit d’auteur, les fichiers produits par InVisu adoptent la licence Creative Commons CCbySA. Les métadonnées associées aux fichiers sont en CCbySA. Les personnes qui déposent des fichiers sur la plateforme sont autorisées à les mettre dans un espace privé et à en restreindre ainsi l’accès à un groupe choisi le temps d’un projet. Au-delà, les utilisateurs d’Halimede doivent soit rendre public ces fichiers et les métadonnées qui leur sont associées soit retirer leurs documents.

Suivant les recommandations de la TGIR d’Huma-Num, la plateforme n’accueille que des fichiers au format pdf et jpeg qui peuvent plus facilement être archivés sur le long terme. En outre, pour être interopérable, la plateforme se conforme aux recommandations sur les langages de structuration des métadonnées en fournissant plusieurs formats d’exports dont RDF.

Les personnes désirant partager et déposer des fichiers sur Halimede doivent préalablement demander l’ouverture d’un compte aux administrateurs qui peuvent ainsi décider de ne pas donner suite à la demande si elle ne semble pas suffisamment motivée par des raisons scientifiques. La plateforme offre la possibilité d’indiquer la source de chaque donnée. La chaîne de traitement mise en place permet de vérifier à tous les stades la fiabilité des données avant publication, d’alerter les contributeurs sur les sources lacunaires et de les inciter à les compléter.

Référentiels

 

Cairo Gazetteer

Ce référentiel propose une solution innovante pour le traitement des multiples variantes issues de la translittération des toponymes arabes. Il répond aux besoins d’une large communauté scientifique transdisciplinaire, en offrant aux historiens, historiens de l’art, architectes, restaurateurs, conservateurs, bibliothécaires et iconographes, un outil pour l’identification, l’indexation et la valorisation de fonds iconographiques et textuels relatifs aux monuments du Caire.

Le projet Cairo Gazetteer a été retenu comme contribution de la France à l’infrastructure européenne de recherche Dariah. Il a permis la création et l’enrichissement d’une soixantaine de notices d’autorités géographiques dans le catalogue de la BnF, pour l’indexation du fonds du photographe Beniamino Facchinelli (actif au Caire de 1876 à 1895), traité en collaboration avec le département des Estampes et de la Photographie. Il va également servir à l’indexation de l’intégralité des travaux du Comité de conservation des monuments de l’art arabe, qui vont être mis à disposition sur le portail Persée dans le cadre du projet Athar, lauréat de l’appel à projet BSN5.

Le gazetier d’Alger

Ce référentiel en arabe et français, porte sur les toponymes d’Alger et se présente sous la forme d’une table de concordance qui recense les variantes orthographiques des toponymes, permettant d’identifier, de décrire et de localiser une centaine d’édifices algérois. Les monuments encore conservés ont été localisés dans la base de données géographique GeoNames, ce qui me permet de générer leurs coordonnées géographiques. Ce gazetier a permis l’indexation des Feuillets d’El Djezair numérisés et disponibles sur la Perséide Athar. Il est géré avec l’application OpenTheso.

Bibliographies

 

Des bibliographies collaboratives issues des projets de recherche d’InVisu sont mises en ligne sur la plateforme de Zotero, outil de gestion de références bibliographiques.

> Accéder à nos collections Zotero

La Bibliothèque de Max Karkégi

InVisu a mis en ligne l’inventaire de la bibliothèque de l’érudit Max Karkégi (1931-2011). Fonds documentaire exceptionnel et désormais dispersé, la bibliothèque de Max Karkégi a été patiemment collectée tout au long de sa vie et porte sur l’Égypte et le Proche-Orient.

> Consulter en ligne

Autour de l'ouvrage Alger. Ville & Architecture 1830-1940

InVisu a mis en ligne la bibliographie sur Alger réalisée notamment dans le cadre de la préparation du livre Alger. Ville & architecture, 1830-1940

> Consulter en ligne

Autour de l'ouvrage Tunis. Architecture 1860-1960

Cette bibliographie a été réalisée dans le cadre de la rédaction de l’ouvrage Tunis, architectures. 1860-1950.

> Consulter en ligne

L'Isthme de Suez

Expositions virtuelles

 

Liste des expositions en ligne proposées par InVisu.

Archives d’architecture algérienne

Cette exposition virtuelle a été réalisée en 2016 dans le cadre d’un projet de coopération portant sur les archives d’architecture algérienne conservées en Europe. Elle présente une sélection de 250 documents d’archives accompagnés de photographies contemporaines. L’exposition est organisée en trois chapitres, selon une répartition chronologique et topographique :

  • Fortifications espagnoles des villes côtières
  • Espaces publics de l’époque française à Alger
  • Œuvres d’architectes italiens des années 1960-1970

> Visiter en ligne

Archives audiovisuelles

 

Retrouvez ici l’ensemble des interventions audio/vidéo liées à la thématique couverte par les membres d’InVisu.

> Accéder à notre chaîne Canal U

Culture politique arabe

Conférence de Mercedes Volait à Paris, Collège de France, le 28 novembre 2018

Écouter en ligne

Autour de l'ouvrage Alger. Ville & Architecture 1830-1940

Table ronde du 20 mai 2017 à l’Institut du monde arabe, modérée par Mercedes Volait, InVisu, CNRS/INHA. Avec les auteurs Boussad Aïche, Juliette Hueber, Malik Chebahi et Claudine Piaton.

> Écouter en ligne

L'invention photographique du Caire historique : jalons, raisons, leçons

Colloque à l’occasion de de l’exposition consacrée aux vues du Caire du photographe italien Beniamino Facchinelli (1839-1895), du 21 avril au 8 juillet 2017.

> Écouter en ligne (partie 1)
> Écouter en ligne (partie 2)

Le Caire : entretien avec Mercedes Volait

Le Caire : entretien avec Mercedes Volait, RTS – Radio Télévision Suisse, Monumental, 56:29 min, Lausanne. Première diffusion le dimanche 14 mai 2017 à 13h00, rediffusion le samedi 20 mai 2017 à 14h00. 

> Écouter en ligne

Engaging the art and architecture of mamluk cairo in the 19th century: a cross-cultural perspective

Conférence de Mercedes Volait prononcée le 5 octobre 2015 au Dar al-Athar al-Islamiyya, Koweit City (Koweit).

> Regarder en ligne

Art et liberté (1938-1948) et modernité en Égypte

Captation de la journée d’étude accompagnant l’exposition Art et Liberté : Rupture, Guerre et Surréalisme en Egypte (1938-1948) qui s’est tenue au Centre Pompidou du 19 octobre 2016 au 16 janvier 2017.

> Écouter en ligne (partie 1)
> Écouter en ligne (partie 2)
> Écouter en ligne (partie 3)

Regards contemporains sur l’architecture coloniale en Algérie

Débat entre Claudine Piaton, Nabila Cherif Seffadj, Sami Boufassa, et Boussad Aiche, modéré par Mercedes Volait

> Regarder en ligne

Beyrouth, imaginaires urbanistiques

Conversation du 16 avril 2015 à la Cité de l’architecture et du patrimoine, modérée par Mercedes Volait.

> Regarder en ligne

Plateforme Art reOriented, « The Art and Liberty Group and the disentangling of Art from Nationalism

Intervention de Sam Bardaouil. Colloque international « L’Égypte en ses miroirs. Art, architecture et critique, à demeure et au-delà (XIXe-XXe siècles) », Institut national d’histoire de l’art, 26-27 juin 2013.

> Regarder en ligne

Historians of Islamic Art Third Biennial Symposium : Looking Widely, Looking Closely

Recorded October 18–20, 2012 (Part Twenty-one of Twenty-Six)
Mercedes Volait, CNRS Research Professor, Institut national d’histoire de l’art (INHA)

> Regarder en ligne

Cultures d’islam par Abdelwahab Meddeb, invité : Mercedes Volait

France Culture, émission du dimanche 15 novembre 2009 : L’orientalisme architectural entre imaginaires et savoirs

Bibliographie :

L’orientalisme architectural entre imaginaires et savoirs, ouvrage collectif dirigé par Nabila Oulebsir et Mercedes Volait, éd. du CNRS et éd. Picard, col. D’une rive l’autre, Paris, 2009.

> Écouter en ligne

Fous du Caire : entretien avec Mercedes Volait

Un entretien avec Mercedes Volait pour le journal al-Masry al-Youm (L’Egyptien aujourd’hui) à l’issue de la présentation du livre Fous du Caire à l’Institut français d’Héliopolis le 7 avril 2011.

> Regarder en ligne

Visions d’Égypte : Émile Prisse d’Avennes (1807-1879)

Mercedes Volait, spécialiste de l’histoire de l’architecture moderne (XIXe-XXe siècles) en Egypte, particulièrement au Caire est une des commissaires de l’exposition consacrée à Emile Prisse d’Avennes (1807-1879) à la BNF (site Richelieu, galerie Mansart, du 1er mars au 5 juin 2011).

> Regarder en ligne

Outils et méthodes

Retrouvez ici de la documentation autour des principaux outils de la recherche numérique en Histoire de l’Art.

 

> GeoNames, index géographique
> Zotero
> Droit et Image
> Open Access

GeoNames

index géographique

Grâce à ses travaux sur la toponymie des monuments du Caire, le laboratoire InVisu a contribué à la création d’autorités géographiques pour l’indexation de fonds iconographiques traités en collaboration avec le département des Estampes et de la Photographie de la BnF. En août 2014, 38 notices ont été créées et 28 autres, complétées. Elles sont désormais disponibles dans le catalogue de la BnF et portent sur différents types de monuments (mausolée, fontaine, maison, mosquée, palais, madrasa, hôpital, caravansérail), ainsi que sur des places, des rues ou des quartiers du Caire. InVisu a fourni les notices descriptives (type, localisation et date de construction des monuments), une liste de variantes des toponymes comme « employé pour » et une liste de sources incluant des liens vers ViafGeoNamesidRef et archnet.org.

La base de données géographiques collaborative GeoNames contient plus de 8 millions de toponymes. Cet index géographique mondial est régi par une licence Creative Commons. Les coordonnées géographiques sont fondées sur le système de coordonnées WGS 84. Les noms géographiques se trouvent répartis en neuf catégories ou classes, elles-mêmes subdivisées en sous-catégories :

  • A) Country, state, region ;
  • H) Stream, lake ;
  • L) Parks, area ;
  • P) City, village ;
  • R) Road, railroad ;
  • S) Spot, building, farm ;
  • T) Mountain, hill, rock ;
  • U) Undersea ;
  • V) Forest, heath.

Ces catégories correspondant à des « calques » qu’il est possible d’afficher ou non. On peut également visualiser les pages wikipedia correspondantes aux lieux recherchés. Le fonds de carte utilisé est celui de Google Maps.

Les utilisateurs peuvent créer, modifier ou enrichir les données. Lors de l’édition d’un nouvel élément, il est possible d’indiquer le toponyme dans différentes langues, de signaler ses variantes orthographiques (la base accepte les caractères non latins et les caractères spéciaux), les subdivisons administratives, des mots-clefs et des liens vers d’autres sites web. On peut aussi préciser si un toponyme est une forme préférentielle, historique ou vernaculaire. Cette base est intégrée au web sémantique : chaque donnée reçoit un identifiant unique et pérenne (URI, Uniform Resource Identifier). Ces données, décrites en RDF (Resource Description Framework), sont interopérables et reliées à d’autres données RDF comme celles de DBpedia. GeoNames est notamment utilisé par data.bnf, la plateforme Isidore et Europeana.

Le laboratoire InVisu a utilisé GeoNames pour enrichir et partager un référentiel sur les monuments du Caire. Plus de quatre cents monuments ont été créés, ce qui a permis, d’une part, de recueillir leurs coordonnées géographiques et leurs URI et, d’autre part, d’exposer les données de ce référentiel dans le linked open data. Dans le cadre d’une étude sur l’histoire architecturale et urbaine de la ville d’Alger aux XIXe et XXe siècle, le laboratoire InVisu poursuit ce travail d’enrichissement de GeoNames en plaçant les bâtiments qui seront présentés dans l’étude.

Zotero

Nous publions ici un dossier consacré à l’outil de gestion bibliographique ZOTERO, qui ne remplace en rien les contributions des uns et des autres, comme l’excellent forum francophone du Cléo, mais qui a plutôt pour vocation de faire partager l’expérience de notre propre équipe. Nous l’enrichirons au fur et à mesure.

Droit et Image

Ce dossier a été mis en ligne initialement en mars 2010. Il propose des informations sur le droit en rapport avec l’image et la reproduction des images, et plus spécifiquement dans le cadre des productions ou diffusions qui utilisent les nouvelles technologies (publications en ligne, bases de données…).

Réalisé par Anne-Laure Brisac, il a été revu et validé par Isabelle Benoist et Vincent Guhur, de la direction des Affaires juridiques du CNRS : qu’ils en soient très chaleureusement remerciés.

Open Access

L’Open Access peut se traduire par « libre accès ». Il désigne l’accès permanent et gratuit, sur internet, aux données issues de la recherche scientifique et de l’enseignement. L’accessibilité des documents est rendue possible par la mise en place du protocole OAI-PMH qui permet l’interopérabilité entre les différents serveurs. On peut archiver des pré-publications, aussi bien que des publications officielles, après un accord avec les éditeurs.