Collecter des éphémères : l’exemple de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Séverine Montigny, Bibliothèque historique de la Ville de Paris

La BHVP a constitué, principalement dans la première moitié du XXe siècle, une remarquable collection d’éphémères, sources pour l’histoire du quotidien à Paris. Les méthodes de collecte, de classement, de catalogage et de conditionnement adoptées au fil du temps traduisent des évolutions dans le rapport entretenu par les bibliothécaires et les lecteurs avec les documents, leur préciosité, leur authenticité ou encore leur intérêt historique

  • Recueil de souvenirs de l’Exposition universelle de 1878 recueillis par Alfred Liesville, Bibliothèque historique de la Ville de Paris, en cours de classement.

Collections et sélections : quels gestes pour la production industrielle et l’appropriation singulière des cartes postales entre 1889 et 1918 ?

Marie-Ève Bouillon, Archives Nationales

La constitution et l’enrichissement par les éditeurs-photographes d’une collection, ensemble de matrices nécessaires à la production de tirages et d’objets photographiques exploitables sur la durée, traduit une ère industrielle de la production photographique dès les années 1860. Elle s’accompagne d’une stratégie d’entreprise basée sur la rentabilité des images portée par le développement du tourisme en France. Or, au tournant du siècle, ces entreprises réorganisent ces ensembles, retranchant à leur catalogue, mais intégrant aussi de nouvelles thématiques. Ces opérations correspondent à une évolution des pratiques culturelles liées à l’image sur support carte postale, elle-même collectée et collectionnée. Elles favorisent une appropriation des sujets par le public qui peut individualiser son rapport à l’image.

 

  • Carte postale de Neurdein frères expédiée en 1902, Avranches, bibliothèque municipale.
Informations pratiques

Jeudi 15 avril 2021 de 11 h à 13 h