La cachette de Bab el-Gasous

projet mené par France Jamen

Cuve du cercueil de Nesimennesouttaouy (XXIe dynastie) en bois, Leyde, Musée national des antiquités, numéro d’inventaire F93/10.1a (ancien Caire JE 29617). Photo by the Rijksmuseum van Oudheden, Leiden. 

France Jamen est chercheuse associée au laboratoire Histoire et sources des mondes antiques (HiSoMA) UMR 5189, université Lumière Lyon 2, Maison de l’Orient et de la Méditerranée. Elle est également vice-présidente du Cercle lyonnais d’égyptologie Victor Loret.

Statuette funéraire de Bakenmout (XXIe dynastie) en faïence bleue, Leyde, Musée national des antiquités, numéro d’inventaire F93/10.31. Photo by the Rijksmuseum van Oudheden, Leiden.

InVisu accompagne France Jamen dans la création d’un catalogue collaboratif en ligne exploitant un corpus photographique d’objets, souvent inédits, provenant de la « cachette de Bab el-Gasous », tombe des prêtres d’Amon de la XXIe dynastie égyptienne (1069-945 avant J.-C.).

Le but de ce projet est de rendre accessible à la communauté scientifique et au grand public une base de données Bab el-Gasous, qui rassemblera des données et des photographies d’objets qui sont actuellement dispersés dans le monde entier. Il offrira un instrument de recherche, d’interrogation et de consultation d’une documentation peu utilisée, dans une logique d’ouverture et de partage. L’étude systématique de ce tombeau collectif permettra, plus largement, de mieux connaître le matériel funéraire, l’histoire et les élites d’une période méconnue, qui s’est accompagnée d’une modification fondamentale du pouvoir exécutif, avec l’instauration d’une théocratie dans le sud de l’Égypte sous la XXIe dynastie, génératrice de changements religieux et sociaux.