Chantiers : revue illustrée de la construction en Afrique du Nord disponible sur la perséide Athar (InVisu)

21 numéros des années 1950 de la revue Chantiers Nord-Africains conservés à la bibliothèque de l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais ont été numérisés et structurés par InVisu et sont mis à disposition sur la Perséide Athar (InVisu) au printemps 2022. La collection sera complétée par l’établissement de nouvelles collaborations avec les institutions qui la conservent.

> Chantiers (1950-1962)

 

Une source de premier ordre pour documenter l’architecture nord-africaine coloniale

La revue Chantiers nord-africains est une source de premier ordre pour documenter l’architecture nord-africaine coloniale et plus spécifiquement algérienne de la première moitié du XXe siècle. Elle témoigne également des projets d’urbanisme et d’aménagement qui y ont été menées.

La revue paraît entre 1928, au moment où l’impérialisme colonial français est à son apogée et s’apprête à célébrer successivement le centenaire de l’Algérie française (1930) et l’exposition coloniale internationale de Paris (1931), et 1939, puis entre 1950 et 1959, à la veille de l’indépendance de l’Algérie (1962).

Véritable vitrine pour les entrepreneurs et industriels français travaillant au Maghreb, la revue sert également le discours officiel colonial en présentant de manière flatteuse les travaux d’urbanisme menés par l’état. Après la Deuxième Guerre mondiale et l’indépendance successive de la Tunisie et du Maroc en 1956, le périmètre géographique des sujets se restreint rapidement à l’Algérie. Les chantiers présentés témoignent quant à eux d’une nouvelle stratégie coloniale en valorisant les projets à destination de la population algérienne et de fait, la politique sociale qui y est menée.

La première phase de parution de la revue (1929-1938), conservée par la bibliothèque nationale de France, est disponible sur Gallica.
La seconde phase de publication qui est mise à disposition sur la perséide Athar (InVisu), enrichie d’un index des architectes dont les projets et réalisations sont publiés dans la revue.

Par ailleurs, le travail autour de la revue Chantiers fut l’occasion de développer une collaboration InVisu-ABES afin d’enrichir IdRef (identifiants et référentiels pour l’enseignement supérieur et la recherche) de nouvelles autorités concernant les architectes ayant œuvré en Afrique du Nord aux XIXe et XXe siècles. L’objectif est de diffuser les notices réalisées sur les acteurs de la construction en Afrique du Nord dans des formats standards et interopérables susceptibles d’enrichir des bases déjà existantes.

       

INVISU l'Information visuelle et textuelle en histoire de l'art, nouveaux corpus, terrains, outils
CNRS UAR 3103 | INHA Institut national d'histoire de l'art
2 rue Vivienne - 75002 Paris

Contact

 

Mentions légales