L’iconographie du Caire dans les collections patrimoniales françaises

Rapport de Maryse Bideault, avec la collaboration de Mercedes Volait

De nombreuses institutions patrimoniales en France – bibliothèques, centres d’archives, musées – conservent des fonds ou corpus plus ou moins importants d’œuvres graphiques ou de photographies illustrant divers aspects de l’Égypte contemporaine. L’existence de ces collections reflète les liens puissants et multiples (politiques, culturels, économiques) qui ont été tissés entre la France et l’Égypte depuis le début du xixe siècle. Pour des raisons diverses, ces fonds ont été relativement négligés par rapport aux fonds iconographiques relatifs à l’époque ancienne, qui ont bénéficié d’une faveur institutionnelle sans commune mesure, liée en particulier à l’importance académique en France de la science égyptologique et à l’intérêt inépuisable que lui porte le grand public.

Parce que depuis 2008, la mission de la Recherche et de la Technologie (MRT) du ministère de la Culture et de la Communication (MCC) pilote, sous la direction d’Hélène Hatzfeld, un programme interministériel sur « Le dialogue interculturel dans les institutions patrimoniales (archives, bibliothèques, musées) », aux activités déjà multiples et aux champs d’exploration très variés, qui rassemble des représentants du ministère de la Culture et de la Communication, du ministère de l’Éducation nationale, de membres d’associations, de chercheurs et d’experts, il est apparu qu’une étude portant sur les gisements iconographiques relatifs au Caire dans les collections patrimoniales françaises participerait à l’illustration des traductions de l’altérité culturelle dans l’imaginaire d’une époque.

> consulter en ligne