Pourquoi fouiller à la recherche de traces du XIXe siècle ? La « couche du XIXe siècle » a longtemps été négligée par les archéologues : trop proche, trop évidemment fruit d’un monde industriel encore vivant. Longtemps, il fallait la « décaper » avant d’entrer véritablement dans la profondeur des sols et de l’histoire. Depuis quelques années cependant, à la faveur de rapprochements entre disciplines, les archéologues prêtent une attention nouvelle à ce qui reste du XIXe siècle et historiennes et historiens osent parfois recourir aux fouilles.

Si cette couche était négligée, c’est aussi que le XIXe siècle saturé de paperasses semblait ne pas nécessiter d’enquêtes archéologiques. Mais l’histoire de la culture matérielle comme l’histoire de groupes sociaux sans texte ou presque a montré la fécondité de telles enquêtes. À la faveur de fouilles de champs de bataille ou de sites liés à l’esclavage, il apparaît évident que l’enquête archéologique permet – et invite – à mener de nouvelles enquêtes historiques.

Une partie des estèques découverts lors des fouilles du dépotoir de Pont-des-Vernes, 2012-2013. Photographie Daniel Busseuil, écomusée Communauté Creusot-Montceau. Article de Thierry Bonnot.

Emplacement de communautés de Marrons afro-américains et d’Amérindiens installées dans le Grand marais lugubre (Caroline du Nord). Zone de plateau relativement peu accidentée au sein du « site sans nom ». Photographie Daniel Sayers.

Ce numéro, en observant les murs d’un château-prison, les sépultures d’un cimetière marseillais, la tombe d’une jeune fille, les déchets industriels en Saône-et-Loire, les cachettes en pays tusian (actuel Burkina Faso), les minuscules pierres taillées et pipes laissées par les Marrons afro-américains et Amérindiens réfugiés dans le Grand marais lugubre, espère faire dialoguer historien·ne·s  et archéologues sur le XIXe siècle autour de sujets et de questions de méthode.

Sommaire

Dossier

-Introduction, Manuel Charpy & Stéphanie Sauget

-La tombe de Jeanne (1877- ) : histoire et archéologie, Bruno Bertherat

Enquête pluridisciplinaire sur un dépotoir industriel, Thierry Bonnot

-Archéologie de la guerre : les refuges et cachettes dans les guerres et razzia du XIXe siècle en pays tusian et environs, Jean-Baptiste Coulibaly

-Des murs et des peines. Gaillon, château-prison (1812-1901), Marc Renneville

Pourquoi fouiller les cimetières du XIXe siècle ? L’exemple du site des Crottes à Marseille,

Anne Richier

Les leçons archéologiques du Grand marais lugubre (États-Unis) : communautés dissidentes d’hier et praxis transformatrice d’aujourd’hui, Daniel O. Sayers

-Travailler à l’INRAP : une historienne chez les archéologues. Entretien avec Colette Castrucci

 

Le XIXe siècle vu d’ailleurs 

Pistes & débats

-Marx en contexte : retours sur la vie de Marx à l’occasion du bicentenaire de sa naissance, Pauline Clocher 

Document

-Bakel, 1891 : anatomie d’une crise médiatique, Daniel Folliard 

Varia

-« Traités comme des pigeons ». Pratiques commerciales et marché estudiantin à Oxford à l’époque victorienne, Sabine Chaouche

-La parenthèse médico-pédagogique : une tentative éphémère d’assistance de l’enfant aliéné à la fin du XIXe siècle, Adèle Barandon

-Une anomalie frontalière à la loupe : Ondarrola, un hameau entre la France et l’Espagne (v. 1780 – v. 1860), Benjamin Duinat