Le concours du torse fut fondé en 1784 à l’initiative du pastelliste Maurice-Quentin Delatour. Conçu comme une des principales étapes menant au prestigieux prix de Rome, il fut au centre de l’enseignement de l’école des Beaux-Arts jusqu’à sa suppression en 1968. Imaginé à l’origine pour asseoir l’importance de l’étude du nu et de tous ses détails anatomiques dans l’apprentissage artistique, il contribua à partir de la seconde moitié du XIXe siècle à faire du nu une typologie autonome. Comment les étudiants issus des pays du Maghreb qui, issus d’une culture proscrivant la représentation du nu, arrivent à l’école à partir des années 1930, ont-ils appréhendé cet important exercice ?

Intervenant

  • Alice Thomine-Berrada, École nationale supérieure des beaux-arts de Paris

À propos

Séminaire Arts visuels, décoratifs et monumentaux au Maghreb et au Moyen-Orient (XIXe-XXIe siècles). Sources et interprétations, d’un médium à l’autre

Séminaire hebdomadaire organisé par Nadine Atallah (Paris I-InVisu), Juliette Hueber, Claudine Piaton et Mercedes Volait (CNRS-InVisu), du 22 janvier au 16 avril 2019.

> Voir le programme complet du séminaire

> Télécharger le programme au format PDF

 

 

Informations pratiques

Séance du 2 avril 2019

Séminaire hebdomadaire – 22 janvier-16 avril 2019
le mardi de 15 h à 17 h
sur inscription en raison des consignes de sécurité du plan Vigipirate : 
juliette.hueber@inha.fr 

Galerie Colbert,
Salle AVD (Paris I), 1er étage
2, rue Vivienne – 75002 Paris ou
6, rue des Petits-Champs – 75002 Paris
Métro Bourse (ligne 3) ou Palais-Royal (ligne 1, 7)