Coordination : Sophie Raux (LARHRA) et Mercedes Volait (InVisu), en partenariat avec le Centre allemand d’Histoire de l’art – DFK – Paris

Comme bien des disciplines des sciences humaines, l’histoire de l’art se tient encore relativement à l’écart du numérique, et en particulier du numérique ouvert. Le mouvement de libération des collections patrimoniales va cependant croissant et la place centrale des images dans la pratique des historiens d’art induit en tout état de cause l’acquisition et le traitement de données visuelles, nombreuses ou pas, numériquement natives ou pas, selon des formes de mise en ordre plus ou moins raisonnées et informées des possibilités, comme des contraintes, du numérique.

Le séminaire souhaite œuvrer au partage de retours d’expérience des recherches à dimension numérique (aussi bien implicite qu’explicite) conduites au sein de la discipline, qu’il s’agisse de gestion et de publication des données utilisées (on parle désormais de « curation » de données), ou d’orientations plus complexes, telle que la visualisation, la spatialisation, ou encore la formalisation multidimensionnelle de l’information réunie. L’objectif est de favoriser la transition numérique de l’histoire de l’art en se donnant des clés pour maîtriser un domaine d’innovation en perpétuelle ébullition et améliorer ce faisant la visibilité internationale de la recherche française.

Programme

  • Mardi 26 février 2019, 11h-13h (intervention depuis Lyon, relayée à Paris),
    Martial Guédron (Université Strasbourg) et Olivier Poncer (Haute école des arts du Rhin) : Les outils numériques comme moyens d’investigation, de manipulation et de publication d’artefacts visuels.
  • Mardi 26 mars 2019, 11h-13h (intervention à Paris, relayée à Lyon),
    Emilie Roffidal et Anne Perrin Khelissa (FRAMESPA, Toulouse) :
    Archives numérisées et autres ressources en accès libre du programme de recherche ACA-RES sur Les académies d’art et leurs réseaux dans la France préindustrielle : méthodes et apport historiographique
  • Mardi 23 avril 2019, 11h-13h (intervention à Paris, relayée à Lyon),
    Xavier Granier (Archéovision, Bordeaux), De Cussac à Vesuvia : Retours d’expérience de l’usage de la 3D pour l’histoire de l’art
  • Mardi 14 mai 2019, 11h-13h (intervention à Lyon, relayée à Paris),
    Laurent Baridon (Université Lyon 2/LARHRA) et Claudine Piaton (MCC/InVisu), Fabriquer des expositions virtuelles : les cas de Tony Garnier et des  archives d’architecture algérienne
  • Mardi 11 juin 2019, 11h-13h (Intervention à Paris, relayée à Lyon),
    Manuel Charpy (CNRS/InVisu), Des cartes postales de missionnaires aux albums de Sapeurs : une enquête par l’image en République du Congo
Informations pratiques

Séminaire en 5 séances le mardi de 11 h à 13 h.
Alternativement à Paris,
Centre allemand d’Histoire de l’art, Hôtel Lully,
45, rue des Petits-Champs
et à Lyon,
Salle André Bollier, MSH Lyon Saint-Étienne,
14, avenue Berthelot, Lyon,
avec un dispositif de visio-conférence permettant la diffusion simultanée sur les deux sites.

Télécharger le PDF du programme