Sites Colbert et Richelieu

Comment l’innovation peut-elle établir des médiations en histoire de l’art, en particulier entre les pratiques de recherche et les attentes des artistes et du grand public, mais aussi entre les chercheurs eux-mêmes et les représentations numériques des œuvres qu’ils étudient ? Afin de surmonter le scepticisme à l’encontre du numérique qu’un élargissement de cette distance risquerait d’entraîner, la présentation de Dominic Oldman et Diana Tanase montrera comment la plateforme ResearchSpace, à l’interface entre narration et données, permet de représenter l’espace multiforme des représentations et des arguments structurés produits par les historiens de l’art.

Intervenant

  • Dominic Oldman (British Museum)
  • Diane Tanase (British Museum)

À propos des « Lundis numériques »

L’Institut national de l’histoire de l’art effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel. De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image.

 

> Voir le programme de l’année 2018-2019

Informations pratiques

14 janvier 2019 – 18H-20H

Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

Entrée libre

Suivez les lundis numériques de l’INHA
sur twitter : #LundisNum