Cycle de conférences et table ronde organisé par Juliette Hueber et Bulle Tuil-Leonetti (InVisu)

Depuis 2018, le laboratoire InVisu a mis en place un dispositif d’accueil pour jeunes chercheur.ses afin de leur permettre de mettre en valeur leurs données de recherche en histoire de l’art et histoire de la culture matérielle en général. L’enjeu est de les initier à la curation et la modélisation de données dans une perspective FAIR, et de leur donner une meilleure vision de l’écosystème français des humanités numériques.

Chaque résidence a abouti à la mise en place d’une base de données déployée et maintenue par le laboratoire InVisu, qui fera l’objet d’une présentation lors d’une séance dédiée. Ce cycle de présentations se terminera par une double table ronde au cours desquelles les jeunes chercheur.ses accompagné.es dans leur projet seront amenés à évoquer leur expérience, en parallèle d’un débat entre professionnels de la donnée et de l’accompagnement pour faire sortir points forts et limites actuelles de ces projets.

> Téléchargez le programme PDF

 

lundi 13 février 2023
la Cachette de Bab el-Gasous, Louqsor, Deir el-Bahari

INHA, salle Fabri de Peiresc, 18h-20h

France Jamen, chercheuse associée à l’UMR 5189 – Histoire et Sources des Mondes Antiques (HiSoMA) ; Vice-présidente du Cercle lyonnais d’égyptologie Victor Loret

Alain Dautant, chargé de recherche au CNRS, UMR 5095, université de Bordeaux

La découverte de la cachette de Bab el-Gasous, mise au jour en 1891 sur le site de Deir el-Bahari (Thèbes-Ouest) avec 153 membres des élites thébaines de la fin de la XXIe dynastie (1069-945 avant J.-C.), a été fondamentale pour la connaissance de l’histoire et de la société de la Troisième Période intermédiaire (1550-655 avant J.-C.) en Égypte. Pourtant, elle demeure sous-exploitée actuellement. En effet, les 4000 objets qui en proviennent, dispersés dans 90 musées à travers le monde, restent encore souvent inédits ou mentionnés dans des publications éparses, sans mise en perspective archéologique, historique et sociale. Afin de remédier à cela, une base de données a été conçue en collaboration avec le laboratoire InVisu (CNRS UAR 3103 / INHA) et une équipe de chercheurs internationaux. Après une brève mise en contexte, cette communication portera sur les objectifs scientifiques de cette base de données, sur les différentes étapes de son élaboration et sur son fonctionnement.

Couvercle du cercueil de Nes-Mout (XXIe dynastie) en bois, musée d’ethnographie de Neuchâtel, numéro d’inventaire Eg.184.b. Alain Germond, © Musée d’ethnographie de Neuchâtel, Suisse

lundi 20 mars 2023
Devant et derrière l’objectif photographique en Inde

INHA, salle Fabri de Peiresc, 18h-20h

Alexandra de Heering, UNAMUR

La base « India, Photography, History » (IndiaPhotoHist) rassemble un échantillon de portraits et d’albums photographiques privés pris en Inde du Sud. Ces collections datant de la fin du XIXe siècle au tout début du XXIe siècle et issues de familles aux profils socio-professionnels très divers proviennent principalement de la région de Coimbatore (Tamil Nadu). Elles ont été mises au jour à la faveur d’un important travail de terrain mené en 2018 et 2019. De nombreux éléments émanant de ce minutieux travail d’enquête enrichissent les images d’informations cruciales sur les portraits eux-mêmes, sur leurs propriétaires mais également sur ceux qui les ont produits ou sur leurs modes de consommation. Cette base mettant à disposition un corpus daté et commenté de portraits tamouls accompagne, en effet, un projet de recherche qui avait pour objectif de penser les portraits produits localement en contexte mais aussi à la lumière de la diversité du tissu social. Aussi, en s’intéressant et en interrogeant ceux qui se plaçaient devant et derrière l’appareil photographique, cette recherche a permis de se pencher sur les processus de démocratisation de l’accès à la photographie et sur leurs répercussions sur les pratiques et les usages du portrait.

Séance #2

lundi 17 avril 2023
Répertorier, classer, exploiter les images d’Anne d’Autriche : la base « Artémise », un catalogue numérique

INHA, , salle Fabri de Peiresc, 18h-20h

Damien Bril, élève conservateur, Institut national du patrimoine

Rassemblées sous la forme d’un répertoire visuel dans le cadre d’une recherche en doctorat, les représentations d’Anne d’Autriche sont désormais accessibles en ligne, organisées dans une base de données mise en place grâce à une résidence au sein de l’UAR InVisu. Le choix du système Arches et du modèle de description des données CIDOC CRM ont permis de structurer le corpus à partir des modèles iconographiques et de favoriser la réflexion sur les circulations et combinaisons des motifs entre les œuvres

Le Temple de la Gloire . Une figure de femme casquée. Minerve porte le médaillon de la reine Marie de Médicis, [estampe], BNF, Gallica.

mardi 23 mai 2023
Catalogue numérique A. Beurdeley: les objets et leurs modèles

INHA, salle Fabri de Peiresc, 18h-20h

Camille Mestdagh, chercheure associée au LARHRA et enseignante en histoire des arts décoratifs (Paris-Sorbonne, IESA, ICART)

Cette séance permettra de présenter brièvement l’histoire de la maison Beurdeley mais surtout les problématiques et les choix opérés dans la création d’un catalogue numérique consacré à la production de meubles et d’objets d’art au XIXe siècle. Le catalogue « A Beurdeley A Paris. Curiosités et création d’objets d’art au XIXe siècle », réalisé dans le cadre de la résidence InVisu (2019-2020) s’appuie sur un corpus varié mêlant dessins, photographies anciennes et modernes et permit ainsi d’exploiter des fonds conservés au musée des Arts décoratifs de Paris.

mardi 13 juin 2023
Partager des corpus visuels et des données de la recherche en SHS: retours d’expérience

INHA, salle Walter Benjamin, 8h30-13h30

Introduction par Bulle Tuil Leonetti, ingénieure de recherche en production, traitement et analyse des données, InVisu (CNRS-INHA)

Table ronde 1 : Accompagner

Animée par Juliette Hueber, responsable des ressources et de l’ingénierie documentaire, InVisu (CNRS-INHA)

Avec : Vincent Alamercery, responsable de l’axe de recherche en histoire numérique, LARHRA, Lyon ; Julie Aucagne, ingénieure en traitement et analyse des données, MSH Ange Guépin, Nantes ; Daphné Mathelier, responsable humanités numériques, MSH Monde, Nanterre ; Federico Nurra, directeur du Service numérique de la recherche (SNR), Département des études et de la recherche, INHA, Paris ; Régis Witz, ingénieur information, MISHA, Strasbourg

Table ronde 2 : Mettre à disposition

Animée par Pierre-Yves Laborde, chargé de ressources documentaires et numériques, Service numérique de la recherche (SNR), Département des études et de la recherche, INHA, Paris

  • programmation en cours

       

INVISU l'Information visuelle et textuelle en histoire de l'art, nouveaux corpus, terrains, outils
CNRS UAR 3103 | INHA Institut national d'histoire de l'art
2 rue Vivienne - 75002 Paris

Contact | Mentions légales | Accessibilité : non conforme