Illustration : les membres fondateurs d’Aouchem lors de la première exposition du groupe en 1967.
De gauche à droite : Choukri Mesli, Mustapha Adane, Saïd Saidani, Mohamed Benbeghdad et Denis Martinez.
Source : fonds Mustapha Adane, licence Creative Commons

Journées d’étude InVisu 2021

Que les contours en aient été déterminés par les réformes ottomanes du XIXe siècle, par la colonisation européenne, par les conditions de la Guerre froide et/ou celles de la décolonisation, les mondes de l’art du pourtour sud et est méditerranéen sont le produit à la fois d’interactions supranationales et d’enracinements locaux variés, qui se sont matérialisés par toutes sortes d’innovations et d’hybridations, d’échappées particulières et de dyschronies.

Deux façons de regarder ces mondes de l’art, et plus largement les cultures visuelles qui les traversent, coexistent sans grand contact entre elles. La première, nourrie de théorie postcoloniale ou décoloniale, et généralement située du côté européen du bassin méditerranéen, les considère sous domination occidentale et les analyse à l’aune quasi exclusive de ce prisme, tandis que la seconde, partant de l’autre rive et généralement porté par l’idéal national, privilégie une analyse internaliste, quitte à laisser de côté les linéaments qui inscrivent œuvres et auteurs dans des géographies plus vastes et des réseaux plus globaux.

Ces journées d’études, centrées sur des travaux doctoraux et post-doctoraux en cours, se veulent l’occasion d’explorer d’autres perspectives, et en particulier celles qui tentent de tenir ensemble proximité du terrain et relation au monde extérieur, dans une approche ouverte aux interactions et à la multipolarité, sans ignorer pour autant les difficultés méthodologiques ainsi soulevées. La rencontre se donne en outre pour objectif de transgresser les approches conventionnelles par médium qui segmentent et obscurcissent les problématiques communes à l’ensemble de ces mondes et de ces cultures, qu’il s’agisse d’architecture, de peinture, de photographie, ou désormais d’art numérique.

> Consulter le programme complet

Informations pratiques

de 9 h 30 à 17 h 30

INHA, Galerie Colbert
Salle Vassari
2, rue Vivienne – 75002 Paris ou
6, rue des Petits-Champs – 75002 Paris
Métro Bourse (ligne 3) ou Palais-Royal (lignes 1, 7)